Le pétrole brut s'est renforcé de plus de 15% depuis la réunion de l'OPEP à Alger, et dont les membres se seraient mis d'accord pour tenter d'endiguer la surproduction du brut, donc le prix serait déterminer par un grand nombre des membres de l'OPEP, qui se bousculent pour couvrir les pertes effectuées sur leurs budgets. Cependant, les sommets atteint sur la valeur de 52.20 ne pouvaient pas être tenus, d'ou le desaccord des membres de l'OPEP, ils recherche une façon de se retirer de l'accord d'Alger. Actuelement, il semble que l'Arabie Saoudite serait favorite si ses souhaits de maitient du prix est appruvé , mais cela se fera à un coût de part de marché pour le géant étant donné une réduction de sa production qui sera happé par les autres malgré les déceptions des membres compte tenus de leur dépendance au sujet du revenu du brut.

Ajourd'hui, le taux sur les stocks de matières premières de pétrole sera une des nouvelles clés, car il montrera s'il y a eu un gain des stocks aux États-Unis. Le niveau inférieur (par rapport à l'attendu) signifierait que le système a même demande excédentaire, donc il gardera le prix du pétrole et le niveau de l'offre, ainsi les pays producteurs seront soulagé. L'indice des anticipations nous dira plus sur les volumes d'offre excédentaire, puis encore plus de membres de l'OPEP iront au-delà des accords d'Alger et tenteront de sauver les revenus pétroliers, malgré la baisse de ses prix.

Les communiqués économiques d'aujourd'hui sont les suivantes:

USD

  • Ventes de logements neufs attendus à 601K

Pétrole Brut

  • Les stocks pétroliers des États-Unis attendue à 0,7M

NZD

  • Balance commerciale attendue à -1125M